"Without Respect to one's Belly: to give birth to and immediately give away a child - is this possible?"
an article by Rosjurconsulting Director General Konstantin Svitnev, legal expert with the European Society for Human Reproduction and Embryology

"ART Regulation in Russia and Elsewhere"
IV International Congress, Current Assisted Reproductive Technologies Issues: Problems and Solutions

News

26/08/2015

Le Népal interdit la GPA

La GPA est désormais interdite dans ce pays asiatique. Bien quil sagisse dune mesure provisoire dans lattente que la Cour Suprême se prononce le 15 septembre sur la plainte de non-conformité de la gestation pour autrui avec les lois locales, de sévères restrictions viendraient renforcer linterdiction actuelle pour les femmes résidant au Népal de devenir mères porteuses.

La décision de la Cour Suprême a pratiquement paralysé les activités de nombreuses cliniques locales et de sociétés intermédiaires de gestation pour autrui et a créé la panique en Australie et en Isral. Des centaines de futurs parents avaient transféré leurs programmes de GPA au Népal après leffondrement récent du marché thaÏlandais de la gestation pour autrui. Près de 200 couples potentiels peuvent se retrouver bloqués dans un vide juridique, comme cela vient darriver en Thaïlande. Cette interdiction de la gestation pour autrui au Népal devrait avoir des conséquences bien plus sérieuses que le séisme dévastateur provoqué par larrivée massive de bébés nés par GPA et de mères porteuses enceintes par vols spéciaux en Isral.

Durant une brève période, le Népal était devenu le centre asiatique de la gestation pour autrui après lintroduction de restrictions sévères dans le domaine de la GPA en Inde et son interdiction de facto en Thaïlande. Ce succès était notamment dû au fait que les couples homosexuels pouvaient eux aussi avoir leur propre mère porteuse au Népal.

Il semblerait néanmois que le marché des mères porteuses dans ce pays touche sa fin. Konstantin Svitnev, directeur général de la compagnie Rosjurconsulting, a indiqué, dans sa déclaration mise en ligne sur le site www.surrogacy.ru, que le Népal, tout antant que le Mexique et lUkraine, restait une destination risque accru pour les parents intentionnels du une régulation juridique inexistante et une pratique légale contradictoire, sans parler de la situation économique désastreuse et du taux élevé de criminalité de ces pays. En outre, de nombreuses interrogations subsistent quant lexploitation des mères porteuses et la tromperie dont elles sont victimes, sans compter les normes élémentaires de santé et de sécurité que bafouent en permanence les centres locaux de GPA.

Service dinformation ROSJURCONSULTING

 


Moscow: +7 495 225 5595, Saint-Petersburg: +7 812 448 4717, Email: info@jurconsult.ru
Other languages
Rosjurconsulting in
Tweeter
LiveJournal
Nous trouver
Bureau de Moscou
+7 495 225 5595
Bureau
de St.-Petersbourg

+ 7 812 448 2450
Bureau de Kiev
+38 044 528 51 51
E-mail:
info@jurconsult.ru
Partner in Ukraine
+38 044 390 7676
Feedback

Rambler's Top100